Actualités Abdoulaye-Bibi-BALDE
Abdoulaye Bibi Baldé A Une Synergie D’action Pour Endiguer Les Effets Du Changement Climatique
Please follow and like us:

Malgré leur très faible contribution dans la pollution et la dégradation de l’atmosphère, avec une émission presque insignifiante de gaz à effet de serre, par rapport aux pays industrialisés, les pays «pauvres» sont plus vulnérables aux dérèglements climatiques. Pour une meilleure adaptation, le ministre de l’environnement et du développement durable, Abdoulaye Baldé, en appelle à une synergie d’action des acteurs intervenant dans la riposte contre les effets des changements climatiques a révélé hier sudonline.sn et lu par vivafrik.com.Abdoulaye-Bibi-BALDE

Si l’on se fie à notre source qui constate que dans la lutte des pays africains contre les effets des changements climatiques, le ministre de l’environnement et du développement durable, Abdoulaye Baldé, plaide pour une synergie d’action des acteurs intervenant dans la riposte.

Saluant la contribution de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (Cedeao), du Comité permanant inter-Etats de lutte contre la sécheresse au Sahel (Cilss) et de l’Union économique et monétaire Ouest africaine (Uemoa), Abdoulaye Baldé a trouvé nécessaire l’unité de toutes les couches de la société pour mieux faire face aux problèmes nés des changements climatiques ajoute notre source. Qui précise que la synergie d’action est nécessaire surtout dans les pays en développement car, rappelle-t-il, bien qu’ils n’émettent pas plus de gaz à effet de serre, ces pays «pauvres» sont plus vulnérables aux dérèglements climatiques.

Eu égard à ce fait constate-t-elle, les acteurs de la société civile comptent apporter leur contribution dans la riposte. Prenant part à la rencontre sur les changements climatique organisée à Dakar ce mardi 3 novembre, le chef de la division politique et réglementation des environnements de la Cedeao, Dieri Alassani Bougounou a soutenu qu’au terme des échanges, les acteurs de la société civile comptent faire part aux dirigeants des Etats membres de la Cedeao leur position sur les changements climatiques. Avec ces échanges, espère-t-il, l’accord qui sera signé lors de la Cop 21 (Conférence des parties sur les changements climatiques) de Paris prendra en compte les préoccupations des pays du Sud.

A signaler que la conférence des Nations unies sur le climat est prévue à Paris, la capitale française du 30 novembre au 11 décembre prochain. L’objectif de cette rencontre est d’aboutir à un accord universel sur le climat. Il est aussi espérer de la réunion que les Etats donnent une contribution financière afin de maintenir le réchauffement climatique à 2° d’ici à 2100.

 

source: http://www.environnement.gouv.sn/actualites/abdoulaye-bibi-bald%C3%A9-une-synergie-d%E2%80%99action-pour-endiguer-les-effets-du-changement

Please follow and like us:

About the author

Related Post

Leave a comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Restez connecter
Categories